Maison bois lamellé cloué

Règlementation Feu et Incendie de la maison bois

Même si si le bois ne brûle pas aussi facilement que les autres matériaux, la réglementation française en matière de sécurité incendie reste la même pour tous les types de constructions (bois ou béton, brique ou autres matériaux). La loi actuelle prescrit une tenue au feu de 15 minutes au moins, avant que la maison ne s’effondre. Cet impératif s’impose, quel que soit leur principe de construction, donc la construction de maison en bois incluse.

Les matériaux de construction sont classés, en fonction de leur pouvoir calorifique. Ce classement établit 5 grands groupes.

• M0 = incombustible
• M1 = non inflammable
• M2 = difficilement inflammable
• M3 = moyennement inflammable
• M4 = facilement inflammable

Pour le bois, ce classement dépend principalement de trois choses : du type de bois (essence), les dimensions du bois et son taux d’humidité. Il est établi que les bois durs (généralement le bois des feuillus) s’enflamment beaucoup plus difficilement que les bois tendres (bois de résineux) car ils sont plus denses.

Il est possible d’améliorer la réaction du bois face au feu, en l’imprégnant des produits ignifuges en surface, comme du vernis spécifique, de la peinture spéciale ou de la mousse isolante qui contribue à la formation du barrière protectrice. On peut également utiliser des produits ignifuges pénétrants lors de la fabrication de la structure. Avec un traitement ignifuge, les bois classés comme difficilement inflammables M2, deviennent des bois ininflammables de catégorie M1. Il ne faut pas perdre de vu que dans la majorité des incendies qui se déclarent, ce n’est pas la maison et ses murs en bois qui posent problème, mais plutôt le mobilier de la maison fortement combustibles car très sec.

Evidemment, les précautions à prendre pour une cheminée ou un poêle placés dans une maison en bois, restent les mêmes que pour les maisons traditionnelles. Il faut absolument faire attention à ce que les conduits soient très bien isolés et fixés à une distance réglementaire par rapport aux matières inflammables. Les assureurs rappellent que seuls les spécialistes agrémentés, peuvent installer une cheminée dans une maison.

Procéder au ramonage annuel du conduit de la cheminée est aussi obligatoire, si vous êtes victime d’un incendie et que vous n’avez pas fait faire votre ramonage annuel, votre assureur risque de refuser de vous indemniser. Eviter aussi de brûler des papiers et des cartons, dont la combustion produit des escarbilles capables d’incendier la toiture. Toutes ces règles font partie des précautions à adopter indépendamment de la nature de la construction.

N’oubliez pas les détecteurs de fumée qui seront bientôt rendu obligatoire dans tous les logements privés d’ici 2015. Cet outil facilement mis en place et peu coûteux (quelques euros), renforcera la sécurité dans les habitations et en particulier dans votre maison en bois.

 Abonnez-vous à la newsletter